4 réflexions sur “M.A.C en 1 image

  1. monacoartscontemporains dit :

    LAURENT FIEVET

    Docteur en études cinématographiques et audiovisuelles à la Sorbonne Nouvelle, Laurent Fiévet se dirige naturellement vers des installations mettant en œuvre des images en mouvement, redéployées dans l’espace et retravaillées sous la forme de montages vidéo. Organisées en séries thématiques, elles puisent leur substance dans les univers de la peinture, du cinéma et de la photographie pour déplacer notre regard sur des images emblématiques de notre patrimoine culturel et opérer des rencontres toujours inédites. Salué par la critique, son travail est présenté fréquemment dans le cadre d’expositions personnelles ou collectives, aussi bien en France, qu’en Finlande, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Italie, Allemagne, Grande Bretagne, Chypre, Ukraine, Géorgie, Canada, Etats-Unis, Brésil,…
    Chacun de ses dispositifs scénographiques peut être envisagé comme une unité qui dispose d’une logique et d’une autonomie propres mais aussi comme la partie d’un ensemble qui engage entre ses différents éléments constitutifs une série de résonances. Laurent Fiévet collabore régulièrement à des spectacles, vidéo-concerts et vidéo-performances avec Ludovic Kerfendal, Hélios Azoulay, Fabien Touchard, Johanna Zwaig…

  2. Monaco Arts Contemporains dit :

    DECADE – Neverending Limbo est un spectacle à trois voix combinant interprétation musicale, lectures et déploiements d’images en réseaux fluctuants. Une installation toujours revisitée en fonction des espaces qui l’accueillent, repensée scénographiquement à chacune de ses représentations et laissant chez ses interprètes une large place à l’improvisation. Une performance puisant sa substance visuelle dans les méandres des montages réalisés par Laurent Fiévet autour de l’actrice Gene Tierney, sa texture sonore dans la musique électroacoustique générée au Bayan et à l’accordéon m.i.d.i par Olivier Innocenti et mise en perspective par Jean-Pierre Pancrazi au travers de textes du patrimoine littéraire et cinématographique sélectionnés pour leur force d’évocation, leur puissance lyrique ou leur atmosphère onirique. Jouant d’une savante lenteur, visant à créer un effet hypnotique, l’expérience s’apparente à une sorte de rêve éveillé déstructurant et recomposant la ligne du Temps, modelant dans sa progression affects et sensations pour mieux aider le spectateur à franchir une à une les strates de la mémoire et le toucher au plus profond de l’intime.

  3. Monaco Arts Contemporains dit :

    JEAN-PIERRE PANCRAZI

    Après des débuts au Conservatoire National d’Art Dramatique de Nice, Jean-Pierre Pancrazi s’est essentiellement consacré au théâtre où il a interprété des œuvres d’auteurs tels que Bernard-Marie Koltès, Albert Camus, Paul Claudel, Sénèque… sous la direction, entre autres, de Pierre Vial, René Loyon, ou encore François Orsoni. Il a également participé à plusieurs performances d’artistes contemporains, de Patrick Mario Bernard et Pierre Huyghe.
    Au cinéma, Jean-Pierre Pancrazi a travaillé tour à tour comme acteur et comme assistant réalisateur, sur des longs métrages de fiction et documentaire. Au cours des deux dernières années, il a collaboré au documentaire de Jean-Marie Charuau « Comment te dire adieu », il a joué dans le film de Mario Martone « Noi Credevamo », et le film de Pierre Huyghe « The Host and the Cloud ».
    Il a aussi été amené à travailler dans des dramatiques sur France Inter et France Culture, notamment sous la direction de François Christophe ou Juliette Heymann…
    Outre son travail de comédien, Jean-Pierre Pancrazi accompagne plusieurs acteurs dans la préparation de leurs rôles, ce qui l’amène à travailler depuis plusieurs années avec Pascal Greggory, mais aussi avec Valeria Bruni Tedeschi, Julie Depardieu, Bernard Verley, Bulle Ogier, Gaspard Proust, Louise Bourgoin Quim Guttierez…

  4. Monaco Arts Contemporains dit :

    OLIVIER INNOCENTI

    Compositeur Instrumentiste / Bayan, Bandonéon, Ordinateur
    Issu d’une formation classique et récompensé par plusieurs Prix Internationaux, il est co-fondateur du groupe de recherche Monaco Arts Contemporains dont il assure la direction artistique.
    Il se produit dans les formations les plus prestigieuses parmi lesquelles l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National de France ou encore l’Orchestre de l’Opéra National de Paris.

    Engagé à la composition électroacoustique, ses travaux autour des nouvelles technologies associent depuis une dizaine d’année le bayan et des programmes d’échantillonnages, participant au renouvellement de l’identité de l’accordéon contemporain

    il signe régulièrement des musiques originales pour la danse, le cinéma, le théâtre, les arts visuels collaborant avec des personnalités tels que le théoricien de la musique Christophe Oger, le chorégraphe Abou Lagraa, le metteur en scène François Rancillac, le musicien Hélios Azoulay, le compositeur Denis Levaillant, la chanteuse Zazie, le producteur musicien Frank Smith, et le metteur en scène Niels Arestrup.

    Olivier Innocenti joue sur un accordéon Bayan signé Gavrilin réalisé à la fabrique expérimentale de musique de Moscou. Ses programmes électroacoustiques sont développés à partir de collectes de sons puis d’échantillonnages spécialement dédiés à chacune de ses créations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s